Explosif ! 1

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet souvent flou pour énormément de personnes : les explosions et les explosifs !

Premièrement, qu’est-ce qu’une explosion ?
Une explosion est le changement d’état extrêmement rapide d’un ou plusieurs matériaux, généralement sous forme de gaz.
La vitesse de la détonation est cruciale, plus elle est importante, plus la matière se trouvera en surpression et donc, plus il y aura de bruit et, si la vitesse est assez importante, une onde de choc sera produite !

  • Pour une vitesse de détonation « lente » (En dessous de la vitesse du son, dans l’air), un soufle dit déflagrant sera dégagé.
  • Pour une vitesse de détonation « rapide » (quand les flammes dépassent la vitesse du son des gaz consummés, créant une onde de choc !), le front de décomposition peut dépasser les 10km/s et un souffle détonant sera produit (souffle qui ne se gênera pas pour emporter vos tympans au passage, en cas d’oreilles non protégées !)

Une explosion peut-être due à plusieurs choses :

  • Une réaction chimique : Le volume des gaz produits est inférieur à celui des réactifs, ou une dilatations des gaz réactifs due à une réaction exothermique (qui produit de la chaleur), un exemple célèbre de cette catégorie est le mélange d’acide chlorhydrique avec un métal, produisant du dihydrogène (H²)  massivement, jusqu’à ce que le container cède à la pression produite.
  • Une explosion thermique : Quand une augmentation brutale de température se produit, et chauffe plus vite que le dispositif ne peut évacuer la chaleur, dispositif contenant un composant susceptible d’entrer en réaction exothermique sans apport d’air important.
    L’exemple le plus connu de cette catégorie est l’explosion thermique de la poudre noire, souvent accidentelle.

C’est bien chouette une explosion, mais c’est aussi très dangereux, pour l’homme, on peut noter quatre effets directs :

  • Le blast : Crée par la surpression de l’air produite par une explosion, il existe deux sous catégories de blast :
    Le tristement connu blast des tympans : dommages à l’intérieur de l’oreille pouvant aller jusqu’à la déchirure du tympan, ce qui inclue donc des acouphène voir une surdité passagère ou définitive.
    Un blast un petit peu moins connu, mais tout aussi néfaste : le blast pulmonaire, on le ressent au niveau de la poitrine, sur le coup, ça peut paraître anodin, mais ça peut provoquer des dégâts internes
  • Une déstabilisation, chute, voir projection en arrière provoquée par la différence de pression entre l’avant et l’arrière de l’onde de surpression.
  • L’une des conséquences les plus évidentes d’une explosion est évidemment le Shrapnels, cette projection de débris à très grande vitesse, extrêmement dangereuse.
  • Et, le dernier, mais non le moindre traumatisme psychologique produit par le choc soudain ou par les dégats d’une explosion.

Je vais ensuite vous parler, logiquement de ce qui provoque généralement une explosion : l’explosif.

Plastic Brisant

Un explosif est un composé susceptible de dégager une énorme quantité de gaz à haute température en un laps de temps incroyablement court .
Le premier explosif de l’histoire fût la poudre à canon, en asie, dont l’explosion sert à…propulser des projectiles.
Les explosifs sont classés comme les explosions (logique, ils sont intimement liés !) :

  • Les poudres (régime de déflagration), l’exemple le plus connu est évidemment la poudre à canon !
    Ces explosifs appliquent une pression dans les zones où la resistance est la plus faible : Si l’on place un explosif de ce type sur le sol, le sol restera intact, et l’énergie sera dégagée vers la zone libre.
  • Les explosifs brisants (régime de détonation), les exemples sont très nombreux, ces explosifs sont les plus puissants et les plus dangereux, par leur blast et par la puissance de leur onde de surpression, on peut classer quelques grands noms dans cette catégorie : la nitroglycérine, le T.A.T.P., le peroxyde de benzyle, le Triiodure d’Azote, l’H.M.T.D., le T.N.T., le RDX (à la base du Semtex, C-2, C-3 et du très connu C-4), et tellement d’autres !
    Ces explosifs, eux, appliquent lors de leur explosion, une pression sur la zone la plus résistante : Si l’on place un explosif de ce type sur le sol, on observera un cratère après l’explosion.

Tout à l’heure, on a parlé de vitesse de détonation, et au dessus, de régime déflagrant où détonnant, ça ne doit pas vous dire grand chose, alors je vais vous expliquer !
Les poudres ont un régime de déflagration, c’est à dire une onde subsonique (vitesse inférieure à celle du son) d’une vitesse allant de 10 à 400 m/s-1.
Les explosifs que j’appellerait içi intermédiaire sont un régime de détonation supersonique (vitesse supérieure à celle su son) d’une vitesse allant de 2000 à 3500 m/s-1.
Les explosifs brisants, eux, détonent aussi, comme les explosifs intermédiaires, mais à une vitesse bien supérieure à ceux-ci : de 4000 à 9000 m/s-1 !

Les explosifs ont aussi des dangers autres que ceux cités pour les explosions, on peut citer les activations accidentelles, les intoxications par voies aériennes où cutanée et les effets cancérigènes de certains explosifs.
Les explosifs les plus dangereux retentent les explosifs dits « maison« ,  que ça soit par leur instabilité où leur capacité à déflagrer à de (trop) basses températures.

A titre de comparaison : Un pétard Bison 4 industriel et environ 12g d’explosif brisant, filmé à grande vitesse :
Comparaison : Tigre Bison 4 et 12g d\’explosif

Prévention : Les explosifs sont dangereux et doivent être manipulés par des gens conscients et avec des connaissances dans le domaine : ce n’est pas parce qu’on à trouvé une recette quelconque sur le net que l’on peut jouer l’artificier.
La synthèse requière de bonnes connaissances en chimie organique et la mise à feu des précautions non négligeables.
On ne compte plus le nombre d’abrutis qui ont perdu une main, un bras où même la vie en jouant les chimistes de garage avec des peroxydes instables (à cause des liaisons atomiques C-O-O-C très fragiles).
Je tiens à prévenir les apprentis chimistes que les synthèses d’explosifs sont toutes dangereuse, et que le jeu n’en vaut pas la chandelle,  la vie vaut bien plus qu’une onde de choc, aussi violente et dévastatrice soit-elle, de T.A.T.P. où d’H.M.T.D., des gens font des années d’études pour manipuler ces composés, dites vous que ça n’est pas pour rien !
Akakyu.

Pour être informé lorsque un nouvel article est publié, abonnez vous !

Un commentaire sur “Explosif !

  1. Répondre tguignol Le 23 / 05 / 2012 à 8 h 28 min

    Impatience du 22 mai sur RTS première ?

Laisser un commentaire